La Marche contre l'amendement de la loi d'extradition du 6 juin 2019

1,03 million de manifestants sont descendus dans la rue pour se manifester contre l’amendement de la loi d’extradition. La parade a démarré du parc Victoria vers le Complexe du gouvernement à Central.

Le 9 juin 2019, le Front civil des droits de l’homme a appelé la troisième manifestation, dans le même but de s’opposer à l’amendement de la loi d’extradition. La marche aurait dû démarrer à 15h du parc Victoria. Mais elle a enfin commencé à 14h20 et s’est terminée à 22h du soir, selon la demande de la police. 

Le Front a annoncé peu après la participation de 1,3 million manifestants pour toute la journée. Pourtant l’estime de la force : 240,000. Le chiffre annoncé par le Front a été donc critiqué et considéré par les conservateurs et les pro-gouvernementaux comme une  <<exagération>> ou un <<act de manque de cerveau>>. Global Times, quotidien appartenant à un éditeur de la commission centrale du Parti communist chinois (PCC), a même accusé le complot des manifestants et des occidentaux.

Au vu du reproche de la parte-parole du PCC, Voice of America y a rétorqué qu’elle a évité et voire atténué cette manifestation la plus grande depuis la rétrocession de Hong Kong avec plus d’un million de manifestants, et qu’elle a mis en avant la figure de 700,000 pro-gouvernementaux. L’objectif, c’est de minimiser la figure de ce grand marche. 

À 23h du même jour, le gouvernement a annoncé que la deuxième lecture aurait avoir lieu comme prévu. Rapidement, les conflits entre les manifestants et la force se sont passés autour du Complexe du Conseil législatif, dans Rue Lung Wo et Rue Gloucester. Un policier a été attaqué et blessé à la tête. 

Dans la même journée, il y avait les assemblées de soutien et de contre l’extradition dans 12 pays, donc dans 29 villes, y compris New York, San Francisco, Los Angeles, Washington, Chicago, Vancouver, Toronto, Ottawa, Londres, Canberra, Melbourne, Sydney, Berlin, Tokyo, Taipei, Paris, Copenhague etc. À Sydney, il y avait plus de 2,000 participants ayant montré le soutien à ce mouvement.  

 

Wikipédia Le Marche contre l’amendement de la loi d’extradition du 6 juin 2019