6 juin 2019 La manifestation de la secteur législatif avec plus de 2.500 participants

Dennis KWOK Wing-hang, membre du Conseil législatif de Hong Kong, a estimé que cette manifestation de la secteur législatif était la plus grande, avec 2.500 à 3.000 participants de la domain législative, depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine.

La participation de la secteur de la legislation était auparavant plutôt présente dans les manifestations liée à l’interprétation de Basic Law (mini constitution de Hong Kong). Le pouvoir d’interpreter cette mini-constitution appartient au gouvernement central chinois et aux Livres blancs de la Chine. Pourtant, cette manifestation-ci a adressé au lancement d’une loi au niveau local. La colère envenimée de la secteur législatif, exprimé KWOK, est incitée par le fait que la chef de l’exécutif de Hong Kong a tué l’État de droit de Hong Kong en la fusionnant avec le système de la Chine, à qui les Hongkongais sont toujours méfiants.

Pour Joseph TSE W.Y., avocat principal, c’était sa deuxième participation aux manifestations avec les habillés en noir. Aucune preoccupation politique n’était présente au coeur, il s’est exprimé que sa participation a été seulement motivée par les questions de base de ce projet de revision qui touchent les principes législaifs.  Il a fait une explication de plus : les jugements des juges ne sont pas toujours corrects. Souvent la Cour d’Appel final de Hong Kong fait des adjudications en renversant les appels antérieurs accueillis par les Hautes Cours. Au terme des systems et règlements, On est protégé. Mais, étant donn;e que les juges ne jouent que le rôle de surveillance, il y a une autre question à poser : est-ce que l’on est protégé de l’injustice du système ?

Pour les soupçonnés recherchés à être extradés vers la Chine continentale, le gouvernement Hong Kong a augmenté le seuil d’extradition de 3 ans d’emprisonnement à 7 ans. Ambrose Pui-him HO, avocat principal et ancien chef de l’Autorité de la Communication, croiyait que c’était un raisonnement fallacieux de considerer ce seuil de 7 ans comme un filet de sécurité : « la condemnation de 7 ans d’emprisonnement signifie que la personne est reconnue coupable d’une crime sérieuse. C’est pour ça que la personne en fait a besoin plus de protection par le système contre l’abus de pouvoir. En même temps ce n’est pas vrai que les petites crimes pourraient être laissées passées. »

 

Référence :

明報 – 【逃犯條例·多圖】法律界黑衣遊行 郭榮鏗:不可向政府低頭

香港01 – 【逃犯條例】法律界3000人黑衣遊行 律政司:檢控工作不偏不倚